Comment vérifier un email ?

Avant d’entamer une campagne d’emailing, il est primordial de s’assurer de la validité des adresses email de vos contacts. En effet, envoyer des emails à des adresses invalides ou inactives peut nuire à votre réputation d’expéditeur et impacter négativement vos taux de délivrabilité. C’est pourquoi nous vous proposons d’explorer les différentes techniques et bonnes pratiques pour vérifier la validité de vos listes d’emails.

En bref

La vérification d’email est un processus qui consiste à s’assurer qu’une adresse email est syntaxiquement correcte, qu’elle correspond à un domaine existant et qu’elle est associée à une boîte de réception active. Cette étape cruciale permet d’optimiser vos taux de délivrabilité, d’éviter les rebonds et de maximiser l’engagement de vos contacts. En vérifiant régulièrement vos listes, vous démontrez votre professionnalisme et votre respect envers vos abonnés.

Définition et enjeux de la vérification d’email

Définissons tout d’abord ce qu’est la vérification d’email. Il s’agit d’un processus en plusieurs étapes visant à s’assurer qu’une adresse email est valide et fonctionnelle. Cela implique de vérifier la syntaxe de l’adresse, l’existence du domaine associé ainsi que la connexion effective au serveur de messagerie. Une adresse email valide signifie qu’elle est correctement formatée, qu’elle correspond à un domaine existant et qu’elle est associée à une boîte de réception active à laquelle les emails peuvent être délivrés.

Pour les marketeurs et les entreprises, la vérification d’email est cruciale pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle permet d’optimiser les taux de délivrabilité en s’assurant que les emails atteignent effectivement les boîtes de réception des destinataires. Envoyer des emails à des adresses invalides ou inactives peut en effet nuire à votre réputation d’expéditeur et vous faire considérer comme un spammeur par les fournisseurs de services email. Cela peut entraîner un taux élevé de rebonds et de plaintes, ce qui aura un impact négatif sur vos futures campagnes.

Article en rapport :  Guide ultime pour dénicher son appartement étudiant

Vérifier la syntaxe de l’email

La première étape de la vérification d’email consiste à analyser la syntaxe de l’adresse. Il s’agit de vérifier que l’adresse respecte le format standard défini par les normes RFC (Request for Comments). Une adresse email valide doit comporter les éléments suivants :

  • Une partie locale (avant le symbole @) composée de lettres, chiffres et certains caractères spéciaux autorisés, avec une longueur maximale de 64 caractères.
  • Le symbole @ séparant la partie locale du domaine.
  • Un domaine valide composé d’un nom de domaine et d’une extension (par exemple .com, .fr, .org).

Voici une liste à puces des éléments à vérifier lors de l’analyse de la syntaxe :

  • Le format général de l’adresse (présence du symbole @, absence d’espaces, etc.)
  • Les caractères autorisés dans la partie locale (lettres, chiffres, certains caractères spéciaux)
  • La longueur maximale de la partie locale (64 caractères)
  • La validité du domaine (nom de domaine et extension conformes)

Une adresse email syntaxiquement correcte ne garantit cependant pas qu’elle soit fonctionnelle. C’est pourquoi d’autres étapes de vérification sont nécessaires.

Valider l’existence du domaine

Après avoir vérifié la syntaxe de l’adresse email, l’étape suivante consiste à valider l’existence du domaine associé. Il est en effet possible qu’une adresse soit syntaxiquement correcte mais qu’elle contienne un domaine inexistant ou obsolète. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des outils en ligne permettant de vérifier l’âge d’un domaine, sa date d’expiration ou encore son statut (actif, expiré, etc.).

Pour nous, une méthode pour vérifier que l’email soit valide consiste à utiliser des outils en ligne permettant de vérifier l’âge d’un domaine, sa date d’expiration ou encore son statut (actif, expiré, etc.). Ces outils interrogent généralement les serveurs DNS (Domain Name System) afin de récupérer les informations relatives au domaine en question. Ils peuvent ainsi vous indiquer si le domaine existe réellement et s’il est associé à un serveur de messagerie fonctionnel. Certains outils plus avancés vont même jusqu’à vérifier si le domaine n’est pas répertorié sur des listes noires, ce qui pourrait compromettre la délivrabilité de vos emails.

Article en rapport :  Les meilleurs livres pour les entrepreneurs en 2023

Tester la connexion au serveur email

Une fois que vous avez vérifié la syntaxe de l’adresse email et l’existence du domaine associé, l’étape suivante consiste à tester la connexion au serveur de messagerie. En effet, même si l’adresse et le domaine sont valides, cela ne garantit pas que l’adresse email soit effectivement fonctionnelle et associée à une boîte de réception active.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser différentes techniques et protocoles de communication avec le serveur email. Le tableau ci-dessous compare les principales méthodes :

TechniqueDescriptionAvantagesInconvénients
SMTPSimple Mail Transfer Protocol, utilisé pour envoyer des emailsMéthode standard, largement utiliséeCertains serveurs peuvent bloquer les connexions SMTP entrantes
POP3Post Office Protocol version 3, utilisé pour récupérer des emailsPermet de vérifier l’existence d’une boîte de réceptionProtocole plus ancien, moins utilisé de nos jours
IMAPInternet Message Access Protocol, utilisé pour accéder aux emails distantsProtocole moderne, largement utiliséCertains serveurs peuvent bloquer les connexions IMAP entrantes

Ces différentes techniques consistent à établir une connexion avec le serveur de messagerie associé au domaine de l’adresse email. Si la connexion est établie avec succès et que le serveur reconnaît l’adresse email, cela signifie que l’adresse est fonctionnelle et associée à une boîte de réception active.

Utiliser des outils de vérification d’email

Bien que vous puissiez effectuer manuellement les différentes étapes de vérification d’email décrites précédemment, il existe de nombreux outils et services en ligne qui automatisent ce processus. Ces outils vous permettent de vérifier par lot de grandes listes d’emails, ce qui s’avère particulièrement utile lorsque vous disposez d’une base de données conséquente.

Article en rapport :  Où trouver des ressources gratuites pour les startups

Voici une liste à puces de quelques outils populaires de vérification d’email :

  • ZeroBounce
  • NeverBounce
  • BriteVerify
  • Kickbox
  • Hunter

Ces outils combinent généralement les différentes techniques de vérification (syntaxe, domaine, connexion au serveur) pour vous fournir un rapport détaillé sur la validité de chaque adresse email. Ils vous permettent également de nettoyer vos listes en supprimant les adresses invalides, inactives ou considérées comme des spam traps.

Bonnes pratiques pour une liste d’emails saine

Au-delà de la vérification ponctuelle de vos listes d’emails, il est important d’adopter de bonnes pratiques pour maintenir la qualité de vos bases de données sur le long terme. Voici quelques conseils à suivre :

  • Mise en place du double opt-in : lors de l’inscription à votre newsletter, demandez à vos contacts de confirmer leur adresse email. Cela vous assurera qu’ils ont bien consenti à recevoir vos communications.
  • Nettoyage régulier des listes : supprimez régulièrement les adresses inactives, les bounces et les spam traps de vos listes. Vous pouvez automatiser ce processus grâce aux outils de vérification d’email.
  • Segmentation des listes : segmentez vos listes en fonction des centres d’intérêt et du comportement de vos contacts pour leur envoyer des contenus pertinents.
  • Respect des réglementations : assurez-vous de respecter les réglementations en vigueur, comme le RGPD, en matière de protection des données personnelles et de consentement au marketing.

En suivant ces bonnes pratiques, vous démontrerez votre professionnalisme et votre respect envers vos abonnés, ce qui contribuera à renforcer leur confiance et leur engagement envers votre marque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *