Comment récupérer ses droits CPF ?

Chers lecteurs, le compte personnel de formation (CPF) représente une belle opportunité pour vous former et évoluer dans votre carrière. Cependant, son utilisation n’est pas toujours évidente et des interrogations subsistent quant à la récupération des droits accumulés. À travers cet article, nous allons tâcher de faire le point sur le CPF et sur les possibilités de récupérer les sommes acquises.

Le compte personnel de formation (CPF), késako ?

Le CPF a remplacé le DIF (droit individuel à la formation) en 2015. Contrairement à son prédécesseur, le CPF est attaché à la personne et non au contrat de travail. Concrètement, il s’agit d’un compte en euros associé à chaque actif, qui lui permet de financer des formations certifiantes tout au long de sa carrière.

Le CPF concerne tous les actifs : salariés, demandeurs d’emploi, travailleurs indépendants, agents publics, etc. Chaque année, le compte est crédité de 500€ (plafonnés à 5 000€) pour les salariés qualifiés, et de 800€ (plafonnés à 8 000€) pour les non qualifiés. Les heures de DIF non utilisées ont également été converties en euros.

L’objectif du CPF est de donner aux actifs les moyens de se former régulièrement, pour maintenir leur employabilité. C’est une belle avancée qui responsabilise les individus dans la gestion de leurs compétences.

Les caractéristiques du CPF

Le CPF présente plusieurs caractéristiques intéressantes :

  • Il est attaché à la personne, et non au contrat de travail. On garde donc ses droits en changeant d’employeur.
  • Il concerne tous les actifs, salariés comme demandeurs d’emploi.
  • Les sommes non utilisées sont conservées sur le compte, sans limite de temps.
  • L’utilisation est très flexible : on peut se former pendant son temps de travail, hors temps de travail, pendant une période de chômage, etc.
  • On peut cumuler les droits CPF avec d’autres dispositifs de financement comme le plan de développement des compétences de l’entreprise.
Article en rapport :  Les compétences du futur : pourquoi et comment se former

Bref, le CPF offre de nombreuses possibilités pour se former à son rythme, en fonction de ses besoins et de son projet professionnel.

L’alimentation du CPF

L’alimentation du CPF dépend du statut :

  • Les salariés à temps plein se voient crédités de 500€ par an (plafonnés à 5 000€) jusqu’au niveau bac+3, et de 800€ par an (plafonnés à 8 000€) en dessous.
  • Les salariés à temps partiel sont alimentés au prorata du temps travaillé.
  • Les demandeurs d’emploi ne sont pas alimentés tous les ans, mais bénéficient d’un crédit ponctuel selon leur durée d’inscription à Pôle Emploi.
  • Les droits acquis au titre du DIF ont été convertis en euros, à raison de 15€ par heure.

L’alimentation se fait directement sur le compte en ligne géré par la Caisse des Dépôts et Consignations. On peut donc suivre en direct l’évolution de ses droits.

L’impossibilité de retirer l’argent du CPF

Beaucoup se posent la question : peut-on récupérer l’argent de son CPF ? La réponse est non. Les sommes versées sur le compte formation ne peuvent pas être retirées pour un autre usage.

En effet, le CPF fonctionne sur un principe de mutualisation : les cotisations versées par les employeurs permettent de financer la formation des actifs. On ne peut donc pas récupérer cet argent, par exemple pour un projet personnel autre qu’une formation.

Il est même interdit de demander un remboursement à un organisme de formation après coup. Les droits non utilisés restent sur le compte, ils ne peuvent pas être “débloqués” pour un autre motif que la formation.

Article en rapport :  Le classement des meilleures écoles de communication

Comment utiliser son CPF sans le retirer en espèces

Heureusement, il existe de nombreuses possibilités d’utiliser ses droits CPF sans pouvoir les retirer sous forme d’argent liquide :

  • Financer une formation certifiante ou diplômante permettant d’évoluer dans son emploi ou de se reconvertir
  • Préparer un concours ou un examen
  • Réaliser un bilan de compétences
  • Financer le permis de conduire ou des qualifications (CACES, etc.) nécessaires dans son travail
  • Apprendre une nouvelle compétence grâce à une formation en ligne par exemple
  • Valider les acquis de son expérience (VAE)

Les possibilités sont donc vastes. Il faut juste veiller à choisir une formation éligible au CPF et inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Financer sa formation grâce au CPF

Concrètement, comment financer sa formation avec le CPF ? Il suffit de suivre ces étapes :

  1. Choisir une formation certifiante éligible en consultant le catalogue sur Mon Compte Formation
  2. Vérifier le montant de ses droits disponibles
  3. Comparer les offres et les organismes de formation référencés
  4. S’inscrire à la session de formation souhaitée
  5. Régler avec les droits CPF en sélectionnant ce moyen de paiement

C’est une démarche simple à réaliser entièrement en ligne. N’hésitez pas à demander conseil à votre conseiller formation pour sélectionner la formation la plus adaptée à vos besoins.

Passer son permis via le CPF

Saviez-vous qu’il est également possible de passer le permis de conduire ou le permis bateau avec son CPF ? C’est une excellente nouvelle pour ceux qui souhaitent obtenir ces sésames indispensables pour certains métiers.

Cette possibilité est toutefois soumise à certaines conditions :

  • Justifier du caractère professionnel de sa démarche
  • Ne pas avoir déjà financé son permis via le CPF
  • Choisir une auto-école labellisée “qualité des formations au sein des écoles de conduite”
Article en rapport :  Les deux options du BTS SIO : SISR ou SLAM, quel chemin choisir ?

Il est recommandé de se renseigner auprès de son conseiller Pôle Emploi ou de son conseiller en évolution professionnelle avant d’engager les démarches.

Éviter les arnaques liées au CPF

Certains organismes peu scrupuleux cherchent malheureusement à profiter des droits CPF pour proposer des formations fantômes ou de qualité médiocre. Pour éviter les arnaques, restez vigilants :

  • Méfiez-vous des formations payantes proposant un remboursement illégal derrière
  • Ne communiquez jamais vos identifiants CPF, même à un “conseiller”
  • Consultez le catalogue officiel sur Mon Compte Formation pour vérifier que la formation est bien certifiante
  • Comparez les avis sur l’organisme de formation
  • Demandez conseil à votre conseiller avant de vous inscrire

En cas de doute, n’hésitez pas à signaler les formations frauduleuses sur la plateforme dédiée.

Obtenir de l’aide pour utiliser son CPF

Vous l’aurez compris, il n’est pas possible de récupérer l’argent de son CPF sous forme d’argent liquide. Ce compte a été conçu spécifiquement pour financer des formations utiles à votre parcours professionnel.

Si vous avez besoin d’aide pour comprendre le fonctionnement du CPF ou choisir une formation adaptée à vos objectifs, sachez que vous pouvez vous rapprocher de :

  • Votre conseiller Pôle Emploi si vous êtes demandeur d’emploi
  • Votre conseiller en évolution professionnelle si vous êtes salarié
  • Les services d’assistance en ligne et téléphonique de la Caisse des Dépôts

N’hésitez pas à solliciter ces interlocuteurs pour vous accompagner dans l’utilisation de votre CPF. Ils sont là pour vous aider à construire un projet de formation pertinente, en phase avec vos aspirations professionnelles.

Sur ce, chers lecteurs, nous espérons avoir répondu à vos principales interrogations sur la récupération des droits CPF. N’hésitez pas à réagir ou poser des questions en commentaire. Notre rôle est aussi de vous informer au mieux sur ce dispositif encore méconnu.