Devenir artiste paysagiste : un métier créatif au contact de la nature

Le métier d’artiste paysagiste est une profession passionnante pour celles et ceux qui aiment la nature, le grand air et la créativité. En effet, concevoir et aménager des espaces verts nécessite imagination et sens artistique, tout en maîtrisant les techniques horticoles et paysagères.

Découvrir le métier de paysagiste

L’artiste paysagiste est un professionnel du paysage, chargé de concevoir des aménagements paysagers en intérieur comme en extérieur. Son travail consiste à imaginer et créer des espaces verts originaux et esthétiques, qu’il s’agisse de jardins privés ou publics, de parcs et squares, de terrains de golf ou encore d’aménagements d’entreprises, d’hôtels et de résidences.

Sa mission est de transformer un espace en paysage en tenant compte de nombreux paramètres : les dimensions du terrain, le climat et l’ensoleillement, le sol et le sous-sol, la topographie, la flore existante, le budget alloué… À partir de ces éléments, l’artiste paysagiste élabore un projet sur-mesure, dessine des plans et choisit les végétaux les plus appropriés pour créer un cadre harmonieux et agréable à vivre.

Les compétences et qualités requises

Pour exercer le métier d’artiste paysagiste, certaines compétences techniques et qualités humaines sont indispensables :

  • Une excellente connaissance des végétaux, de leur croissance et de leurs besoins
  • Des compétences en architecture paysagère et en aménagement d’espaces
  • La maîtrise des logiciels de dessin et de conception assistée par ordinateur (DAO/CAO)
  • De bonnes capacités d’observation et d’analyse d’un site
  • Le sens artistique et créatif
  • Le sens du détail et de l’organisation
Article en rapport :  Combien d'années d'études pour être avocat ?

L’artiste paysagiste doit également faire preuve de qualités relationnelles pour échanger avec ses clients, les convaincre et transformer leurs envies en réalisations concrètes.

La formation pour devenir paysagiste

Plusieurs parcours de formation permettent d’accéder au métier d’artiste paysagiste :

  • Un BTSA (Brevet de technicien supérieur agricole) Aménagements paysagers
  • Une Licence professionnelle Aménagement paysager
  • Un diplôme d’ingénieur en horticulture ou paysage (5 ans d’études après le bac)
  • Le diplôme d’État de paysagiste-concepteur (Bac+5)

Ces cursus allient théorie et pratique dans des domaines variés : botanique, pédologie, écologie, agronomie, hydrologie, économie, droit, informatique… L’enseignement comporte également un important volet artistique avec du dessin, de la modélisation, etc.

Des stages réguliers en entreprise ou sur des chantiers permettent aux étudiants de se confronter au terrain et d’acquérir les bons gestes techniques.

Les débouchés et évolutions de carrière

Doté de solides compétences techniques et artistiques, l’artiste paysagiste diplômé peut exercer dans différents secteurs d’activité :

  • En tant que salarié(e) ou gérant(e) dans une entreprise de paysagisme
  • En tant qu’indépendant(e) avec son propre cabinet de conception
  • Dans une collectivité territoriale qui dispose de services espaces verts (mairie, département…)
  • Dans une entreprise de construction de maisons individuelles

Avec de l’expérience, l’artiste paysagiste peut évoluer vers des postes de chargé(e) d’études, conducteur(trice) de travaux ou chef(fe) de chantier. À terme, il est également envisageable de prendre la direction d’une entreprise ou de devenir formateur(trice) pour transmettre son savoir-faire aux futurs professionnels du paysage.

Les avantages et les inconvénients du métier

Le métier d’artiste paysagiste présente de nombreux avantages :

  • La possibilité de donner libre cours à sa créativité
  • Le contact permanent avec la nature et les espaces verts
  • La diversité des projets et des domaines d’intervention
  • Le travail majoritairement en extérieur
  • Un secteur professionnel porteur et en plein essor
Article en rapport :  Comment devenir agent immobilier sans diplôme ?

Il comporte également quelques inconvénients à prendre en compte :

  • Les horaires irréguliers, avec des amplitudes parfois importantes selon l’avancée des chantiers
  • La nécessité de se déplacer régulièrement chez les clients ou sur les sites à aménager
  • Le travail parfois physique, en extérieur, de jour comme de nuit selon la saison
  • Une rémunération qui peut être assez variable, notamment lorsqu’on débute en tant qu’indépendant

Pour celles et ceux qui souhaitent allier créativité, innovation et contact avec la nature, le métier d’artiste paysagiste offre cependant de belles perspectives d’épanouissement professionnel.