Une journée à la Maison d’Izieu

Surplombant un petit village de montagnes, au Sud du Bugey (Ain), la Maison d’Izieu accueille deux classes du lycée des métiers Barthélémy Thimonnier, le mardi 30 mai 2022 : les 24 élèves en Troisième prépa Métiers préparent ainsi activement le Brevet des collèges et les UPE2A découvrent l’histoire de la France occupée.

Capture decran 2022-06-24 a 09.00.06

 

Cette journée est en effet l’occasion d’un apprentissage :

Ce lieu particulier est d’abord celui d’une tragédie : la rafle de 44 enfants juifs et de leurs éducateurs, le jeudi 6 avril 1944, premier jour des vacances de Pâques. C’est la conséquence de la collaboration du maréchal Pétain avec Hitler.

Mais n’oublions pas aussi la réussite : une centaine d’enfants sont passés par Izieu et ont été sauvés du génocide grâce à la solidarité des habitants et le courage de la résistante Sabine Zlatin et de son mari.

Lors de la visite guidée, dans l’ancienne salle de classe, les élèves découvrent également les lettres des enfants à leurs familles. Ces témoignages et les sources sur la rafle de la colonie d’Izieu serviront de preuve pour condamner pour « crime contre l’Humanité » Klaus Barbie (ancien chef de la Gestapo), lors de son procès à Lyon en 1987. L’après-midi est l’occasion d’un travail d’historien : les sources sont questionnées pour reconstruire le long voyage de ces enfants victimes de la folie nazie.

Il est essentiel d’expliquer ces faits aux jeunes générations : la Maison d’Izieu est aujourd’hui le premier lieu de mémoire au monde de la Shoah. Nous, élèves et accompagnateurs, n’oublierons pas les visages de ces enfants victimes de l’antisémitisme et exterminés à Auschwitz, Pologne.

La sortie est financée par la REGION AUVERGNE RHONE ALPES et le lycée Thimonnier dans le cadre d’un projet « Passeurs de culture ». Ces deux classes du lycée ont bénéficié cette année scolaire d’un fil rouge autour des sources en histoire.  La question « Comment écrit l’histoire s’écrit-elle ? » a été l’occasion de plusieurs sorties à la découverte de notre patrimoine culturel régional :

  • Les Archives municipales de Lyon avec une visite guidée et un atelier sur les affiches de propagande de la Première Guerre mondiale. Les réalisations des élèves ont été exposées au CDI et un article rédigé en classe a été publié sur le site internet de notre établissement : http://www.lp-thimonnier.fr/index.php/vie-du-lycee.html 
  • Le cinéma « Le Strapontin » et la projection du documentaire « Pour les soldats tombés » (financement PASS REGION) ;
  • Le Tata sénégalais de Chasselay avec une visite guidée organisée par le mémorial de Montluc, suivie d’un atelier au lycée autour des dossiers des tirailleurs sénégalais tombés en 1940 pour défendre Lyon.
  • La visite guidée et l’atelier à la Maison d’Izieu ;
  • L’exposition « DE GAULLE ET LE RHONE » en prêt au lycée grâce aux Archives départementales du Rhône.

Les élèves ont enfin reçu un certificat validant leur parcours culturel et ont présenté leur travail à l’oral du DNB.

Nos remerciements à toutes les personnes impliquées.

 

logo rgion 2

 

 

Sortie au Tata sénégalais

Dans le cadre du projet histoire et mémoire financé par la région Auvergne Rhône Alpes, les élèves de 3° prépa-métier et les élèves de la classe UPE2A sont partis le mardi 17 mai à Chasselay pour découvrir le Tata sénégalais.

Capture decran 2022-06-24 a 08.54.28

A l’occasion de cette visite beaucoup d’entre eux ont découvert non seulement le mot « mémorial » mais aussi un pan méconnu de l’histoire de France : la débâcle de juin 1940 et la présence de soldats africains au sein de l’armée  française.

La visite du cimetière militaire des tirailleurs sénégalais de Chasselay était assurée par deux historiennes appartenant à l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre qui ont raconté aux élèves des 2 classes les circonstances du massacre de ces soldats postés à cet endroit stratégique de la nationale 6 pour arrêter l’armée allemande et l’empêcher d’entrer à Lyon.

A partir de photographies récemment retrouvées elles nous ont montré les clichés des derniers instants de ces tirailleurs et le pré même où ils ont été fusillés (alors que les soldats d’origine française étaient épargnés). Puis elles ont expliqué comment, pendant les premières années de la guerre, ce lieu de massacre était peu à peu devenu un cimetière militaire : l’occasion de rappeler à travers ce mémorial, d’une part les ambiguïtés du régime de Vichy partagé entre la collaboration au pouvoir raciste des Nazis et le patriotisme des intérêts coloniaux, et d’autre part les victoires de la France libre et des alliés qui en reconquérant les colonies françaises d’Afrique rendaient possible le débarquement de Provence, la victoire contre l’Allemagne Nazie et annonçaient l’indépendance des pays d’origine de ces tirailleurs : Le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Maroc…

Pour la plupart des élèves africains de la classe d’UPE2A, les noms inscrits sur ces tombes ne leur était pas étrangers, ils y reconnaissaient des patronymes familiers de leur pays, de leur langue ou de leur région d’origine.

Après un pique-nique sur les berges de la Brevenne, l’après-midi a permis à chaque élève par groupes de 3 ou 4 de travailler sur des copies de documents authentiques (livret militaire, avis de décès, fiche d’enregistrement…) fournis par les historiennes de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre, afin de cerner, en répondant à un questionnaire, l’identité véritable de plusieurs de ces soldats et de comprendre une partie de leur histoire et de leur destin. Une belle façon de se mesurer aux sources historiques, de prendre conscience non seulement des difficultés du métier d’historien mais aussi de sa passion : donner une réalité à des hommes dont le temps a effacé le souvenir et qui ne sont plus que des noms inscrits sur une pierre tombale.

logo rgion 2

 

 

BIENVENUE SUR LE SITE DU LYCÉE DES MÉTIERS BARTHÉLÉMY THIMONNIER À L'ARBRESLE

 Situé à L’Arbresle (commune à l’ouest de Lyon), le lycée Barthélémy Thimonnier est labélisé lycée des métiers des services aux personnes et aux entreprises. Le Lycée accueille environ 330 élèves, de la classe de 3ème "Préparatoire aux Formations Professionnelles" (ou 3ème "Prépa Métiers") au Bac Professionnel; les formations dispensées s’étendent sur quatre domaines professionnels : 

La gestion 
(Bac pro AGOrA*)
L'électrotechnique
(Bac pro MELEC*)
Les services à la personne
(Bac pro ASSP*)
La menuiserie
(Cap MA & Bac pro TMA*)
agora
dsc4360
dsc4380
dsc4469

 

Le lycée professionnel Barthélémy Thimonnier est labelisé "Lycée des métiers", label d'excellence décerné par le Ministère de l'Education Nationale. Cette appellation est réservée aux établissements scolaires proposant, autour d'un ensemble cohérent de métiers, des formations qui vont du CAP au Bac Professionnel, en formation initiale sous statut scolaire , ainsi qu'en formation continue. En relations étroites avec les branches professionnelles et les entreprises du territoire, le lycée professionnel des métiers Barthélémy Thimonnier reçoit ainsi des lycéens, qu'il prépare à leur avenir professionnel ou qu'il accompagne dans leur évolution professionnelle dans les meilleures conditions possibles.

*Métiers de l'électricité et de ses environnements connectés (MELEC)

*Assistance à la gestion des organisations et de leurs activités (AGOrA)

*Accompagnement, soins et services à la personne (ASSP)

*Technicien Menuisier Agenceur (TMA) 

Visite du musée des beaux-arts

La classe d’UPE2A du lycée Barthélémy Thimonnier a effectué grâce au financement de la région Auvergne Rhône-Alpes, une sortie le lundi 7 mars au musée des Beaux-arts de Lyon.

logo rgion 2

Le car nous a déposé à 13 heures 30 sur la place des terreaux et avant de nous rendre au musée nous sommes partis visiter le quartier des pentes de la Croix rousse, nous avons découvert les traboules et nous sommes montés par les escaliers des passages jusqu’à l’esplanade de la montée de la grande côte pour avoir une vue générale de la ville.

A 14h30 nous sommes entrés dans le jardin du palais saint Pierre après avoir présenté notre pass vaccinale, et grâce à la carte pass’région nous avons bénéficié d’une visite guidée très complète pour nous faire découvrir ce monument magnifique et ses fabuleuses collections.

1

 Première étape, la salle des sculptures où notre guide nous a présenté un lion rugissant grandeur nature : une œuvre très impressionnante du XIX° siècle du sculpteur romantique Louis Barye.

Ensuite direction les antiquités égyptiennes pour découvrir des sarcophages égyptiens et entrer dans le mystère des hiéroglyphes, des momies et des pyramides.

Et nous continuons notre voyage vers la Grèce pour arriver devant la statue d’une jeune fille grecque qui nous regarde du haut de ses 2500 ans.

2

Puis nous changeons de salle et encore d’époque et nous voilà en plein moyen-âge, devant les portes de l’Enfer et du Paradis sculptés sur une longue planche de bois. C’est l’occasion pour nous d’apprendre quelques éléments de l’histoire chrétienne.

3

Et puis le Moyen-Age prends corps devant une armure de fer, des arbalètes et des hallebardes et nos yeux s’illuminent devant un petit pot de terre-plein de pièces d’or du XIII° siècle, un trésor découvert à 2 pas, sur la place des terreaux.

Puis place à la peinture : une scène de la circoncision du Christ rappelle à certains de mauvais souvenirs, tandis que d’autres sont surpris de découvrir dans ce musée une représentation du sacrifice d’Abraham qu’ils identifient immédiatement : l’occasion de rappeler quelques points communs entre les 3 religions monothéistes.

4

 

Mais ce n’est pas fini, il faut se rapprocher encore de l’histoire contemporaine, contempler la mer et les falaises d’Etretat par Claude Monet, y décrypter les couleurs et les gestes du peintre et découvrir, trop rapidement hélas, l’expressivité de la peinture contemporaine.

Mais l’heure approche et beaucoup commencent à être fatigués alors comme un avant-goût du sommeil qui les attend nous traversons la chambre d’Hector Guimard avec ses lits, ses armoires, ses commodes torsadées comme un rêve.

Et nous quittons le palais des Beaux-Arts enchantés par ce décor majestueux, ces salles immenses, ses escaliers vertigineux, heureux d’avoir visité le deuxième plus grand musée de France. Nous ne pourrons plus dire que nous ne sommes jamais entrés dans un musée.

5

Journée Portes ouvertes 2022

AFFICHE JPO 2022 

Accès à la plaquette informative sur les formations du lycée Barthélemy Thimonnier :

Plaquette.pdf

Les 3PM aux archives de Lyon

Les élèves de Troisième « prépa Métiers » ont réalisé cet article suite à leur première sortie aux Archives municipales de Lyon que nous remercions pour leur accueil.

La sortie est financée par la région Auvergne Rhône Alpes.

L’aventure historique des 3PM

La classe 3PM a découvert les Archives municipales de Lyon.

Archive

Le vendredi 8 octobre 2021, nous sommes partis du lycée Barthélémy Thimonnier pour aller toute une matinée aux Archives municipales de la ville de Lyon, dans le 2e arrondissement. Elles se trouvent à côté de la gare de Perrache. Le bâtiment est très grand et moderne.

Lire la suite...

Rencontre avec NEXANS pour les 1ères et terminales MELEC

MELEC NEXANS

Remise des diplômes au lycée Thimonnier

Remise des diplome

Visite guidée de la nécropole du Tata sénégalais de Chasselay

Manira Moukhtar 3

Qu’est-ce que le Tata sénégalais ? C’est le cimetière inauguré à Chasselay dès 1942 pour rendre hommage aux combattants coloniaux « Morts pour la France », victimes de massacres racistes perpétrés par les troupes allemandes.

Deux classes du lycée professionnel Barthélémy Thimonnier ont visité vendredi 18 Juin 2021 ce site patrimonial, et découvert son histoire, ainsi que son architecture étonnante d’inspiration africaine.

Allaye Barry 1 Hadi Balde 1 Mahamat Moukhtar

Quelques jours avant de passer leur Brevet, la vingtaine d’élèves de 3PM (Troisième prépa Métiers) a donc confronté les leçons d’Histoire avec une étude sur le terrain, en compagnie de deux partenaires culturels du Mémorial de la prison de Montluc venus spécialement pour eux. Une quinzaine d’autres lycéens, nouvellement arrivés en France et scolarisés en classe d’UPE2A (unité pédagogique pour élèves allophones arrivants) ont pour leur part découvert ce lieu, renoué avec des bribes de leur mémoire familiale autour de la Seconde Guerre mondiale et lu avec émotion les noms de ces soldats originaires d’Afrique, en rectifiant noms et prénoms quand ils avaient été inversés et en conjecturant une nationalité à partir des patronymes.

Manira Moukhtar1 Manira Moukhtar2

La sortie a été financée par La Région Auvergne-Rhône-Alpes.

logo region bleu

 

http://www.memorial-montluc.fr/

La "maison d'Izieu" au lycée Barthélemy Thimonnier

Capture decran 2021-08-20 a 08.15.00

Ce mardi 11 mai, la classe 3PM a accueilli la maison d’Izieu au lycée Thimonnier pour un atelier exceptionnel !

IZIEU 1 IZIEU 2

Qu’est-ce que la maison d’Izieu ?

 

Située dans les montagnes du Bugey (département de l’Ain), cette maison a caché des enfants juifs pourchassés par les nazis, pendant l’Occupation.  C’est aujourd’hui un lieu de mémoire à la fois émouvant et pédagogique, ouvert à tous.

Les élèves attendaient donc avec impatience cette sortie financée par :

logo region bleu

Mais le confinement a bouleversé le programme, toutefois .

Enquête au lycée Thimonnier

 

Les Troisièmes prépa-Métiers ont réussi à reconstituer le parcours de ces enfants martyrs, à l’aide d’archives et de cartes, accompagnés par deux médiateurs de la maison d’Izieu et le professeur documentaliste de notre établissement.     

Nos remerciements à tous les acteurs du projet.

 Les musées ouvrent !!   

cas.ent.auvergnerhonealpes.fr          

 

REOUVERTURE DU MEMORIAL d’IZIEU LE 19 MAI 2021

 

(Adresse : 70 Route de Lambraz, 01300 Izieu).

Sans titre

         

Quand le théâtre entre au lycée Barthélémy THIMONNIER

Cette année encore, grâce au financement octroyée par notre Région Auvergne Rhône-Alpes, les lycéens de 3 groupes de seconde professionnelle ont pu bénéficier d'ateliers théâtre avec Marie-Emilie NAYRAND. Marie-Emilie, comédienne et membre de la compagnie « Le Voyageur Debout » bien qu'ayant une carrière nationale et internationale, accepte volontiers d'animer ces ateliers pour nos jeunes.

logo region bleu

En effet, c'est une professionnelle qui partage son art et le rend accessible à tous. Elle a proposé aux jeunes de travailler sur l'écoute, le regard des autres, l'influence du groupe, la prise de parole, les conduites à risques et la confiance en soi. Les situations proposées ont permis aux élèves de se découvrir davantage, de favoriser la réflexion, d'encourager le travail de groupe et d'exprimer leur créativité.

DR Theatre 1 DR Theatre 2


Lors chaque séance, le travail théâtral est basé sur des exercices de groupe afin de construire une expérience collective. Par ailleurs, notre intervenante professionnelle sait que chaque jeune a son mot dire. Elle encourage et facilite la prise de parole de chacun d'entre eux. La thématique « apprendre à dire non » est amenée avec un nouveau thème chaque séance.

DR Theatre 7 DR Theatre 8

En effet, le choix d'une histoire est l'occasion de discuter et faire des choix. Chaque construction de scénettes permet aux participants de réfléchir, de développer leurs compétences psychosociales, de mieux se connaître, de mieux gérer ses émotions et, aussi, de s'écouter davantage.
Du point de vue des élèves, « il fallait faire l'effort de passer devant les autres et accepter d'être regardé ». En dressant le bilan de cette activité la plupart des jeunes ont constaté avoir appris à mieux connaître leurs camarades, à avoir plus confiance en eux, à être moins stressé, à être moins timide et à sourire dans cette période un peu trop morose.

DR Theatre 3 DR Theatre 4
L'équipe à l'origine du projet remercie une nouvelle fois la Région et l'ensemble des acteurs qui permettent la réalisation de ces beaux projets !

DR Theatre 5 DR Theatre 6